TOP RESA
http://www.i-tourisme.fr/wp-content/uploads/2014/09/728x90-FR-LOISIRS.gif

Etudes colored world map triangle design

Publié le avril 8th, 2013 | Par Caroline Moreteau

0

Barom

Chaque année, le baromètre Opodo, réalisé par le cabinet Raffour Interactif, dresse le bilan de l’évolution des départs en courts et longs séjours, ainsi que de l’utilisation d’Internet lors de la préparation des voyages. Cette dernière étude révèle de profondes mutations dans le comportement des consommateurs qui remettent en cause les modèles établis. I-tourisme a analysé pour vous les résultats de cette édition 2013.

Outre la hausse des départs en vacances en 2012, l’étude a également mis en relief quelques grandes tendances de consommation touristique : dé-packaging, m-tourisme … et les raisons en sont multiples : contexte géopolitique, économique, sociologique et évolutions technologiques.

Extrait de notre analyse :

Le e-tourisme toujours en progression

Comme chaque année, le web gagne du terrain dans la préparation et la réservation des vacances : 60% des Français partis sont concernés, soit 2% de plus qu’en 2011. Guy Raffour explique le succès du e-tourisme par la convergence de plusieurs critères : « Se connecter à tout moment, de chez soi, accéder à une masse d’informations considérable, pouvoir comparer les offres pour obtenir le meilleur rapport qualité/prix : tels sont les principaux avantages du web qui ressortent cette année ».

Maturité des consommateurs

Les consommateurs placent ‘la comparaison’ comme le premier critère qui motive leurs recherches sur Internet. La crise et la profusion des offres accentuent ce phénomène. Les acheteurs en ligne réduisent leur recherche pour aller directement vers les sites qu’ils ont l’habitude d’utiliser, ce qui rend la situation plus difficile pour les nouveaux entrants sur le marché.

Une accélération attendue 

Aujourd’hui, on compte 42,2 millions d’internautes en France, soit 80% de la population. Mais la répartition selon les tranches d’âges laisse apparaitre des différences notoires. Avec 98% d’internautes, la catégorie de 25/34 ans est la plus connectée. Les taux baissent ensuite progressivement avec 90% pour les 35/49 ans, puis 71 % pour les 50/64 et enfin 45% pour les plus de 65 ans. Mécaniquement le nombre d’utilisateurs d’internet laisse présager une progression constante de cette population avec l’évolution des âges.

Après la crise, le rattrapage

On s’en souvient, l’année 2011 avait vu le taux de départ en vacances chuter de 5% par rapport à 2010. Les révolutions du bassin méditerranéen avaient bouleversé le secteur du tourisme, l’affectant durablement en rayant presque de la carte des pays habituellement très prisés des vacanciers. Avec 59% de Français partis, l’année 2012 marque le retour d’une légère croissance ce qui est une bonne surprise. « Mais cette hausse du taux de départ s’explique par le phénomène de réajustement », explique Guy Raffour. Après s’être restreints, les Français se sont rattrapés en 2012. Les taux de départ en longs séjours et en séjours non marchands ont augmenté de 4% chacun, ce qui traduit bien l’envie de partir des Français, même s’ils cherchent dans le même temps à faire l’économie des frais d’hébergement.

Les mutations du e-tourisme

Sur internet, la tendance est au dé-packaging : les internautes composent eux-mêmes leur voyage, en privilégiant l’achat de prestations dites « sèches ». Le last minute est également en perte de vitesse face au développement du early-booking. Quant au m-tourisme, il est en constante progression : l’année dernière, 26% des e-touristes ont utilisé un smartphone durant la préparation de leurs vacances ou pendant leur séjour. Enfin, les réseaux sociaux s’affirment comme de nouveaux canaux de fidélisation et de relation client : 20% des e-touristes les ont utilisés en 2012 lors de la préparation de leurs vacances …

COUVIT60jpg - CopieRetrouvez la totalité de notre analyse dans le dernier numéro d’i-tourisme, p.24-26. 

Photo de couverture : © JMcreation

Tags: , , , , ,


Au sujet de l'auteur



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

     

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retour en haut de page ↑