Des plateformes touristiques au cœur d’un scandale de violation de données

Des applications hébergées par l’App Store sont accusées d’avoir récolté des données personnelles d’utilisateurs via un outil d’analyse du comportement client. 

 

Après Facebook, Google, c’est au tour d’un autre GAFAM de faire les frais d’un scandale de fuite de données. De nombreuses applications hébergées par l’App Store, ont utilisé un service d’analyses approfondi du comportement client, fourni par Glassbox. Quelques grands noms du tourisme et du voyage, Hotels.com, Expedia,  Singapore Airlines ou encore Air Canada, font notamment partie des applications incriminées.   Grâce à Glassbox, les développeurs des sites en question utilisent le concept de « session replay » appelées aussi « répétition de session » qui leur permet de rejouer le parcours du visiteur (via des captures écran) au sein de l’application pour connaître les différents obstacles rencontrés et les points d’amélioration. Ce dispositif a pour objectif d’optimiser l’expérience-client.

Ainsi, Air Canada comme Expedia par exemple, ont pu « infiltrer » l’écran des utilisateurs et connaître précisément chaque pression sur un bouton et chaque entrée au clavier, telles que des mots de passe et des numéros de carte de crédit, tout cela, sans même qu’ils le réalisent. En effet, dans sa politique de confidentialité, Glassbox « n’impose pas à ses clients » de mentionner qu’ils utilisent les outils d’enregistrement sur écran.

 

Pour lire la suite de l’article, rendez-vous dans la rubrique i-tourisme

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *