Une seule entrée pour gérer des milliers de flux

L’année 2020, avec une hausse de 32 % des ventes de produits en ligne, vient de connaître un boom sans précédent. Désormais, 46 millions de Français achètent sur Internet. Les distributeurs comme les producteurs doivent plus que jamais s’organiser pour répondre à cette demande toujours plus grandissante.

Comment, en pleine pandémie, gagner en visibilité, augmenter son taux de clics et générer plus de ventes ? Exercice difficile avec des frontières qui ouvrent pour se refermer ensuite…

Comment modifier le prix de vente en quelques clics (plutôt que de le faire manuellement) pour les rendre automatiquement visibles sur tous les canaux de vente sur lesquels les produits sont diffusés ?

Comment diversifier ses canaux de distribution pour répartir les risques : marketplaces, réseaux sociaux, sites d’affiliation ou encore les comparateurs de prix ?

Se pose alors la question de savoir comment les adresser ? Faut-il créer autant d’API que de canaux pour connecter ses flux ?

Le recours à une solution gestion de flux et d’automatisation SEA s’avère indispensable, surtout s’il devient possible d’intégrer le levier Google Shopping afin de créer des listings produits et surtout de pouvoir les tenir actualisés en fonction des stocks ou de la situation du moment.


Bénéfice utilisateur

Créer une API pour chaque canal est long, complexe et bien sûr onéreux. Le gestionnaire de flux permet de s’affranchir de cette contrainte. En effet, c’est lui qui se charge de pousser les flux sur l’ensemble des canaux. Le bénéfice utilisateur est immense ! Rien qu’au niveau des marketplaces dont le nombre dépasse les 1 000, une seule entrée suffit !

Ensuite, il s’agit d’optimiser les campagnes. Le faire ‘’à la main’’ devient totalement irréalisable pour peu que le nombre de produits dépasse la centaine. L’outil permet de créer automatiquement des milliers d’annonces SEA* pour Google Ads et Microsoft Advertising.

Fort ses clients dans le secteur du tourisme (TUI Group, Pierre & Vacances – Center Parcs, Norwegian…). Channable propose une solution complète qui combine de la gestion de flux et l’automatisation SEA. Cette double fonction apporte un réel avantage concurrentiel sur le marché. Amelia Mesli, Chargée Marketing France de Channable (voir interview) explique : « La solution permet aux e-commerçants d’actionner tous les leviers marketing avec un seul outil. À cet outil s’ajoutent d’autres fonctionnalités, comme l’intégration avec Google Analytics, pour suivre les performances et distinguer quels canaux marketing rapportent le plus d’argent. »


Multiplication de canaux…

Channable permet de diffuser son catalogue de références ou de produits sur plus de 2 500 canaux de vente, parmi lesquels les comparateurs de prix, les réseaux sociaux et les plateformes d’affiliation et de retargeting. Pour le pilotage des marketplaces, il suffit d’actionner des “connexions commandes” afin de recevoir toutes les informations relatives aux commandes directement dans sa boutique en ligne grâce à une connexion directe. Tout est centralisé. Concrètement, l’annonceur n’a pas à aller chercher l’information sur chacune des marketplaces sur lesquelles il vend ses produits.


Gestion dynamique

La solution autorise un système de règles pour filtrer ou compléter les données dans le but de répondre aux exigences de chaque canal. Ainsi, il devient facile d’automatiser les processus en excluant automatiquement ceux qui sont concernés par les interdictions dictées par l’actualité (comme par exemple la fermeture des frontières, ou l’absence de stock). L’exercice devient d’autant plus efficace que la solution permet de considérablement réduire le travail manuel.

 

SEA

Ensuite, il suffit d’importer ses données via un flux et de créer les annonces textuelles pour Google :

  • Campagnes
  • Groupes d’annonces
  • Annonces et mots clés (négatifs)
  • Combiner du texte statique avec des champs dynamiques
  • etc

Le tout à l’aide de modèles d’annonces en backup pour gagner du temps et éviter de dépasser les limites de caractères. Et en avant les annonces SEA optimisées et personnalisées sur Google et Bing.

*SEA : Search Engine Advertising : référencement payant


Interview : Amelia Mesli, Chargée Marketing France de Channable

i-tourisme : Vous arrivez sur le marché pour challenger votre principal compétiteur, Lengow. Quel est votre bénéfice utilisateur ?

Amelia Mesli : Nous proposons un outil tout-en-un : la gestion de flux et l’automatisation SEA. Nous avons aussi une intégration avec Google Analytics. Ainsi, les e-commerçants peuvent suivre les performances des ventes et distinguer quels sont les canaux marketing qui rapportent le plus d’argent, le tout avec une seule entrée. Voilà notre valeur ajoutée. Nos clients gagnent beaucoup de temps et surtout ne perdent pas des occasions de vente en fonction des stocks.

i-tourisme : Vous avez un exemple à nous donner ?

Amélia Mesli : Un hôtel, en paramétrant un système de règles, pourra établir une politique de prix en fonction de l’actualité, canaliser les flux en fonction des canaux de distribution, exclure automatiquement du catalogue les chambres qui ne sont plus disponibles, etc. Le bénéfice est triple : gagner du temps, de la productivité et éviter d’envoyer à Google un message négatif avec acheteurs mécontent qui ne peuvent pas aller jusqu’au bout du tunnel de réservation.

 

i-tourisme : Quels sont vos tarifs ?

Amélia Mesli : Notre abonnement de base, pour 500 produits est de 29 euros par mois. Ensuite, le prix de l’abonnement varie avec le nombre de canaux et le nombre de produits.

 

i-tourisme : Et pour l’onboarding des clients ?

Amélia Mesli : Notre service Support s’occupe du paramétrage du premier flux du client. Ensuite, l’outil peut être utilisé en toute autonomie. Nous avons également créé un centre de formation en ligne gratuit (uniquement disponible en anglais pour le moment) auquel nos clients ont accès pour se former davantage à l’outil, notamment sur des sujets plus techniques.


Interview : Davy Bayonne, Responsable Acquisition Digitale Europe chez Pierre & Vacances

i-tourisme : Vous avez intégré la solution Channable. Pouvez-vous nous décrire les avantages que vous en retirez pour Pierre & Vacances ?

Davy Bayonne : Précédemment nous dépendions principalement des équipes techniques des solutions pour créer les flux ou encore les modifier. Depuis que nous avons intégré Channable, nous retrouvons de l’autonomie d’équipe à chaque étape : création, modification, optimisation… Le flux est facilement adaptable aux besoins de notre entreprise en fonction des dates / typologie / destinations / partenaires /, etc.

i-tourisme : Plus concrètement ?

Davy Bayonne : C’est un gestionnaire de flux qui permet de pousser nos produits pour des campagnes d’acquisition. L’outil va sourcer toutes les informations de notre site en totale fiabilité, car elles sont mises à jour par l’outil tous les jours. Par exemple, pour une résidence toutes les disponibilités sont actualisées : dates, les durées, etc, ce qui nous permet de lancer des campagnes en ne proposant que les bons flux. Il ne nous reste qu’à choisir le canal qui correspond le mieux : communautaires, marketplaces, display…

 

i-tourisme : C’est complexe à mettre en œuvre ?

Davy Bayonne : C’est tout le contraire. La mise en place est très facile. Vous pouvez dupliquer les set up en fonction de votre stratégie. Vous pouvez construire une campagne dynamique avec des messages différents, adapter les flux en fonction de vos partenaires, etc. Le gain de temps est énorme avec la garantie de ne pousser que des données fraîches et fiables.

i-tourisme : Vous collaborez avec eux en mode agile ?

Davy Bayonne : En quelque sorte. L’équipe Channable est une véritable extension de nos propres équipes. Nos besoins et nos attentes sont très vite identifiés et intégrés.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *