Zones à risque : ces applications qui veillent à la sécurité des voyageurs

Des solutions à portée de main existent pour compléter les recommandations officielles publiées par le ministère des Affaires étrangères lorsque l’on prépare un voyage dans une région dite « à risque ». 

Les dernières quarante-huit heures après la libération des otages au Béninont été émaillées d’interrogations concernant la sécurité des voyageurs. Après que le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian ait appelé à un durcissement des réglementations du classement des zones considérées comme « à risque », les Entreprises du Voyage ont incité le Quai d’Orsay à « ne pas céder à l’emballement médiatique » et à ne pas « étendre les zones rouges et oranges déconseillées « formellement » ou « sauf raison impérative”. 

En effet, le site « Conseils aux voyageurs » tente de s’adapter aux fluctuations des zones instables pour les répertorier mais ne peut couvrir ces terrains au risque près. Parce que l’appréciation du risque est subtile, les voyageurs sont invités à prendre conseil auprès d’un professionnel immatriculé Atout France, et de ne pas suivre des avis informels publiés sur des sites tels que TripAdvisor par exemple. Aussi, une fois sur place, les  expatriés ont à disposition un large panel d’applications d’assistance en cas de problème.

Pour lire la suite de l’article, rendez-vous dans la rubrique i-tourisme

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *