TravelPort : “NDC représente un moyen d’apporter une info plus riche au distributeur”

Lors de la présentation de la norme NDC au congrès des Entreprises du Voyage à Lille, les GDS ont été interpellés. Après avoir interrogé Amadeus, c’est au tour de Travelport de nous donner son point de vue, avec Emmanuel Bourgeat, directeur général Travelport France.

I-tourisme – Lors de la présentation de la norme NDC, Yannick Hoyles insistait sur la modernité du langage XML. Mais Travelport aussi maîtrise le XML. Quelle est votre analyse ?

Emmanuel Bourgeat : XML n’est qu’un moyen, pas une finalité. DoncNDC présente un moyen additionnel d’apporter une information plus riche au distributeur.

C’est utile lorsque l’on vit du conseil vendu à ses clients.

i-tourisme – Justement quelle est la réponse de Travelport ?

Emmanuel Bourgeat : Nous n’avons pas attendu l’initiative NDC pour répondre aux attentes des compagnies, des agences et de la limitation imposées par les normes APTCO. Nous avions anticipé cette évolution et nous avons massivement investi depuis 5 ans dans l’architecture de cette nouvelle plateforme.

Nous considérons chez Travelport, depuis plus de 5 ans, que notre métier se rapproche plus de celui d’agrégateur de contenus que de GDS.

Nous offrons la possibilité aux compagnies de se distribuer sur notre plateforme avec la même richesse d’information que sur leur site B2C et nous replaçons l’agent de voyages au centre de l’information, tout cela dans un environnement garant de sa productivité.

 

Pour voir la suite de l’interview d’Emmanuel Bourgeat : cliquez ici

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *